La vie de château

Envie de déconnecter, loin du tumulte de la ville ? Partez le temps d’un week-end à la découverte des Châteaux de la Loire après avoir posé vos valises au château de la Giraudière, magnifique chambre d’hôtes. En famille, c’est la garantie d’un week-end réussi ! 

Chambord, le plus grand des châteaux de la Loire

Nous avons débuté notre week-end au château de Chambord. Gigantesque, tout blanc, c’est l’un des chefs d’œuvre de l’architecture de la Renaissance. En 1519, François Ier , qui adorait la chasse, fit construire au cœur d’une immense forêt, ce château. Malgré une guerre qui a interrompu sa construction entre 1522 et 1526, le roi réussit à achever une grande partie de son projet monumental en 1547 ; hélas, il mourut la même année. Si la construction du château dura des années, le roi François Ier n’y séjourna que 72 jours.

L’escalier à double révolution, attraction du château 

Le château de Chambord est bâti sur le même modèle que les châteaux forts du Moyen-Age, avec un bâtiment carré central, un donjon et quatre tours à chaque angle. Au centre du château, le célèbre escalier à double révolution, inspiré par Léonard de Vinci, mène sur les terrasses où l’on peut admirer les nombreuses cheminées et chapiteaux sculptés. Sa conception est étonnante : deux escaliers qui tournent dans le même sens mais qui ne se croisent jamais. Il est ainsi possible de monter et de descendre les étages sans croiser les personnes qui utilisent l’autre escalier. 

Les terrasses

Les terrasses de Chambord offrent un spectacle unique : lanternes, cheminées, escaliers et lucarnes s’y entremêlent. Le visiteur a l’impression de déambuler dans les ruelles d’un village.  Avec les enfants, on peut s’amuser à identifier les différents symboles royaux : initiales de François Ier, salamandre couronnées, fleurs de lys… A l’époque, la cour passait beaucoup de temps sur les terrasses afin de suivre le départ et l’arrivée des chasses, les tournois, les revues militaires, les fêtes.

Il faut attendre le règne de Louis XIV pour que l’édifice soit enfin achevé. C’est également à cette époque que les abords du château sont aménagés. Des écuries sont construites à l’extérieur du château et la rivière du Cosson, qui traverse le parc, est en partie canalisée pour assainir le site. Le Roi Soleil réside à plusieurs reprises dans le monument en compagnie de sa cour. Ces séjours sont l’occasion de grandes parties de chasse et de divertissements. Molière présente pour la première fois à Chambord sa célèbre comédie Le Bourgeois gentilhomme, en 1670.

Au 18e siècle, des travaux sont entrepris afin d’aménager l’intérieur du château. La nécessité d’apporter chaleur et confort à l’édifice pousse les différents occupants à meubler de façon permanente le château et à faire aménager dans les appartements boiseries, parquets, faux-plafonds et petits cabinets. Chambord est relativement épargné par la Révolution ; le château est pillé, le mobilier est vendu mais le monument échappe à la destruction.

Le château et le parc deviennent propriétés de l’État en 1930.

Assister au brame du cerf

Le parc de Chambord est immense avec ses 5 500 hectares. En fait, il a la même taille que Paris. Il est entouré du plus long mur de France, qui mesure 32 km. Suivant la saison, il est possible d’observer des animaux : pas moins de 700 cerfs, 600 sangliers, 100 chevreuils et 80 mouflons corses résident dans le parc. 

Si vous souhaitez assister au brame du cerf, choisissez l’automne pour séjourner dans cette région. Le Brame est une période très importante pour les mâles dominants, ils doivent défendre leur territoire et conquérir les biches… La saison du Brame s’achève par l’accouplement… Quelques mois plus tard naîtront des petits faons ! Au sein du domaine de Chambord, différents observatoires ont été aménagés pour admirer biches, faons et cerfs dans leur milieu naturel.

Une nuit au château de la Giraudière

Château de la Giraudière

Nous avons passé la nuit au Château de la Giraudière, propriété de famille depuis le 15siècle. Une étape idéale pour se ressourcer et profiter de la nature. Le deuxième et dernier étage nous a été totalement réservé. Les enfants ont pu profiter des jeux à leur disposition. L’accueil a été parfait ; notre hôte, Claudine, est une personne très chaleureuse qui propose sans hésiter son aide et s’assure que vous ne manquez de rien.

A côté du Château, la Basse-Cour,  datant des années 1650, est un ensemble de dépendances où l’on peut découvrir un pressoir d’époque. Les briques fabriquées autrefois sur place dans le four de Montecloche sont pour certaines signées et à l’image du style local très répandu en Sologne.

Le parc est richement arboré. Les arbres souvent centenaires rappellent les années du début du 19e siècle, où les séquoias venus d’Amérique se mêlaient aux platanes, chênes et châtaigniers.

Cheverny, pour les grands et les petits

Le Domaine de Cheverny appartient à la même famille depuis plus de six siècles : les Hurault, famille de financiers et d’officiers qui se sont illustrés au service de plusieurs rois de France.  Toutefois, durant cette période, Cheverny échappa deux fois à la famille : 

  • une première fois, au 16e siècle, Diane de Poitiers en fit l’acquisition pour superviser ses travaux d’aménagement de Chaumont-sur-Loire, après avoir été évincée de Chenonceau par Catherine de Médicis ;
  • une deuxième fois au 18esiècle lorsque les héritiers de la fille du constructeur se désintéressent de leur héritage. 

Cheverny fut une des premières demeures privées à s’ouvrir au public en 1922. Le château présente des pièces de mobilier uniques et des aménagements intérieurs remarquablement conservés. Les appartements du 1er  étage témoignent de l’art de vivre à la française : la chambre des naissances, la chambre d’enfants, la salle à manger privée…Mais Cheverny recèle bien d’autres trésors comme par exemple la tapisserie des Gobelins du 17e siècle présentée dans la Salle d’Armes ou encore la commode d’époque Louis XIV de style Boulle.

Menez l’enquête à Cheverny

Un million de briques LEGO® ont été assemblées et plusieurs mois de travail ont été nécessaires pour donner vie à des sculptures à taille réelle, des tableaux et saynètes qui prennent place au sein du château de Cheverny.  Au fil des pièces du Château, on découvre, dans le Salon des Portraits, le masque bleu de Fantomas ou les oiseaux d’Alfred Hitchcock.  

Cette exposition Lego s’inspire également de personnages comme le détective Hercule Poirot, Sherlock Holmes dans Le Chien des Baskerville, mais aussi Danny Wilde et Brett Sinclair de la série Amicalement vôtre. « Enquête à Cheverny », c’est aussi Le Crime de l’Orient-Express d’Agatha Christie… Les plus petits le reconnaîtront tout de suite : Scoubidou, le plus grand détective canin, bien que peu téméraire.

Forte de son succès, l’exposition a été prolongée en 2019.

Des tulipes par milliers

Chaque printemps, depuis six ans, la tulipe est reine dans les trois jardins du château de Cheverny. Plus de 150 000 bulbes y sont plantés, notamment pour former un immense ruban de tulipes, mesurant 160 mètres de long et 12 mètres de large…

Les secrets de Moulinsart

Le château de Cheverny servit de modèle à Hergé pour dessiner celui de chevalier François, ancêtre du capitaine Hadock. L’auteur lui enleva simplement les deux ailes et le situa à Moulinsart, toponyme obtenu en inversant les termes de Start-Moulin, le nom d’une petite ville belge du Brabant Wallon. 

Après des aventures animées, dont Hergé parvient à faire durer le suspens pendant plus d’un an et demi, le capitaine Haddock retrouvera la jouissance du château de son ancêtre, avec l’aide, bien sûr, de Tintin et du professeur Tournesol. A partir de ce moment, le château de Moulinsart deviendra le point d’ancrage permanent de Haddock et de ses amis mais aussi le point de départ de toutes leurs nouvelles aventures.

Avec l’invention de Moulinsart, Hergé change sa manière de raconter les histoires de Tintin. Il était donc tout naturel de consacrer une exposition permanente sur Tintin dans le Domaine de Cheverny. A travers l’exposition Les secrets de Moulinsard, Tintin, Milou, Haddock et Tournesol revivent pour nous quelques événements qui ce déroulèrent dans ce lieu devenu mythique. Petits et grands peuvent même y participer. A découvrir notamment :

  • la crypte du Secret de la Licorne et du Trésor de Rackam Le Rouge
  • le salon et le laboratoire de l’Affaire Tournesol
  • la chambre de Tintin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *